FEDE
Fédération des Associations du Personnel du Service public du Canton de Fribourg

HFR: on ne pourra au moins pas aller beaucoup plus bas

La FEDE appelle à la réunion de toutes les forces du canton pour assurer le futur de l’Hôpital fribourgeois en situation plus que délicate.

Cliquer ici pour la prise de position de la FEDE, adressée au Conseil d’Etat

Depuis plusieurs années, les associations membres de la FEDE demandent de se mettre à table avec le Conseil d’administration de l’HFR et le Conseil d’Etat pour contribuer au développement d’un système de gouvernance de qualité. Mais pour l’instant, cette volonté est restée lettre morte, en grande partie parce que le président du Conseil d’administration ne voulait pas entendre cette revendication, persuadé qu’il était dans le juste, malgré toutes les données objectives qui prouvent le contraire. Son départ, à la fin de l’année, pourrait ouvrir de nouvelles perspectives de discussion.

Mais le conditionnel est de rigueur. Car on est en droit de se demander si le Conseil d’Etat a appris de ses erreurs. Ces dernières années, il a été complètement dans la ligne du Conseil d’administration : en effet, lorsque, par exemple, il a proposé au Grand Conseil d’entrer en matière sur une sortie du personnel des soins de la LPers, il n’a, à aucun moment, jugé utile de consulter les associations représentant le personnel. Aujourd’hui, les associations ont par exemple proposé de maintenir deux représentants du personnel, avec voix consultative, au Conseil d’administration de l’HFR. S’il refuse d’entrer en discussion sur notre proposition avant la transmission du projet de loi au Grand Conseil, le Conseil d’Etat démontrera une fois de plus qu’il ne nous traite pas en partenaire.

LIRE LA SUITE

 

Les commentaires sont fermés.

Navigation