FEDE
Fédération des Associations du Personnel du Service public du Canton de Fribourg

Le Conseil d’Etat doit écouter son personnel

Le 20 septembre dès 17h30, les collaboratrices et les collaborateurs de la fonction publique sont invités à se réunir à la place Georges-Python pour faire entendre leurs légitimes préoccupations sur l’avenir de leur caisse de pension.

Le Conseil d’Etat a décidé de bloquer les communications de la FEDE concernant ce dossier en refusant de diffuser les informations que vous découvrirez dans les documents joints. Ce faisant, le Conseil d’Etat met de l’huile sur le feu et force la FEDE à s’exprimer directement dans la presse.

La FEDE considère que la manifestation du 20 septembre est parfaitement légitime pour offrir au personnel l’opportunité de montrer son soutien et son attachement à des conditions de retraites décentes. C’est un moyen également d’exprimer son inquiétude face aux chiffres annoncés.

L’enjeu, pour l’avenir, est en effet énorme. Selon nos analyses, les rentes devraient être abaissées de 20% en moyenne pour maintenir la santé de la Caisse. Le montant du manque de financement calculé s’élève à 1,8 milliard. Pour la FEDE, un seul mot d’ordre : l’Etat employeur doit payer sa part.

Cliquer ICI pour l’entier du Communiqué de presse du 18 septembre 2018

LIRE LA SUITE

Les commentaires sont fermés.

Navigation