FEDE
Fédération des Associations du Personnel du Service public du Canton de Fribourg

Fede info

Le Grand Conseil ne fait plus aucune confiance au personnel

Dans la longue série des actes de défiance des autorités fribourgeoises vis-à-vis de son personnel, le Grand Conseil a décidé ce matin de priver le personnel soignant de son droit de grève.

Le canton n’en a toujours pas fini avec ses démons conservateurs. Alors que le Conseil d’Etat avait suivi les revendications du personnel soignant, en acceptant qu’il ait un droit de grève, le Grand Conseil a décidé ce matin de tout simplement biffer ce droit. Fribourg sera ainsi le seul canton de Suisse, avec le Valais, qui le leur nie.

LIRE LA SUITE

Communiqué de presse de la FEDE du 17 novembre 2017

Le personnel mérite la confiance du Conseil d’Etat.

Compliquer le travail des associations de personnel est-il la vraie urgence du Conseil d’Etat ? Il vient de décider de «vérifier» les publications envoyées par la FEDE au personnel de l’Etat. Pendant ce temps, la situation de l’Hôpital cantonal est de plus en plus inquiétante, sans qu’on perçoive l’action du gouvernement. On s’interroge sur le sens des priorités de nos autorités.

LIRE LA SUITE

Un automne de partenariat et de combat – Tous ensemble avec l’ECAB

Pour impression sur papier A4 – à télécharger le PDF :A télécharger et faire signer !
Demande de référendum : Listes de signatures F/D
Demande de référendum : Carte réponse / F
Demande de référendum : Carte réponse / D
sont également à disposition de la FEDE


FEDE Info N° 62
La FEDE est satisfaite des résultats obtenus à la fin de l’été et au début de l’automne sur plusieurs dossiers importants. Elle ne peut en revanche que constater que l’augmentation accordée par le canton pour «compenser» les efforts du personnel dans le cadre des mesures d’économie n’est pas à la hauteur des espérances. Enfin, dans le dossier de l’ECAB, après la prise de position de Jean-Claude Cornu, nous sommes plus que jamais déterminés à mener à bien le référendum contre la Loi du
9 septembre 2016 sur l’assurance immobilière, la prévention et les secours en matière de feu et d’éléments naturels. Lire la suite…


Jean-Claude Cornu ou la condescendance

Alors qu’un front uni de la gauche, des syndicats et des associations de personnel milite contre la sortie du personnel de l’ECAB de la LPers, l’ECAB, par la voix de son directeur, campe dans son arrogance. La FEDE n’en est que plus motivée à faire aboutir le référendum soutenu par le Parti socialiste, les Verts, le Parti chrétien-social, le ssp et la FOPIS. Lire la suite…


Quel rôle pour le Conseil d’Etat?

Les grosses ficelles ne font pas peur au directeur. Après avoir accusé les référendaires de promulguer des contre-vérités, il cherche à les mettre en contradiction avec eux-mêmes. A notre tour de relever une «très légère» contradiction. Pour assurer qu’il y aura des garde-fous, pour que l’arbitraire ne règne pas dans la manière de traiter le personnel, il ne cesse de répéter que tout se passera sous la haute surveillance du Conseil d’Etat. Or, dans les documents écrits lors de la mise en consultation de la nouvelle loi, l’un des arguments cruciaux … Lire la suite…


Une question de principe

Or, nous ne voulons pas. A l’arbitraire du chef, nous opposons des principes solides. Et si la FEDE sait faire preuve de pragmatisme, comme elle l’a montré dans de nombreux dossiers ces dernières années, qu’elle a menés dans un très bon partenariat avec les autorités, elle sait aussi défendre des principes et, en particulier, elle défend le partenariat social et le statut de la fonction publique. Lire la suite…

Nous lançons donc ce référendum parce que nous croyons à la solidarité. Aujourd’hui, le personnel de l’Etat fait preuve de solidarité car il est traité avec équité.
Nous lançons ce référendum pour protéger le statut des collaborateurs de la fonction publique.
Nous lançons ce référendum pour que, demain, on ne fasse pas sortir le personnel de l’Hôpital fribourgeois de la LPers pour le payer moins.
Nous lançons ce référendum pour que les Fribourgeoises et les Fribourgeois bénéficient de services publics de qualité. Lire la suite…


ARGUMENTAIRE DE LA FEDE :
Aujourd’hui le personnel de l’ECAB,
demain celui de l’Hôpital Fribourgeois

La nouvelle loi sur l’assurance des bâtiments et la police du feu prévoit que le personnel de l’ECAB ne soit plus soumis à la Loi sur le personnel de l’Etat (LPers). Ce choix repose sur des arguments nébuleux. On va seulement permettre à la direction de l’ECAB de faire ce qui lui plaît, sans contrôle de l’Etat et des syndicats. Elle pourra éventuellement s’accorder des salaires plus importants sans que personne ne s’en mêle.
Augmentera-t-elle les primes de l’assurance bâtiment, le jour où elle considérera que ses salaires ne sont toujours pas suffisants? Lire la suite…

No 55 – Mesures d’économie dans l’enseignement

Réouverture des discussions dès le lundi 30 mars 
Face à la détermination des enseignants, le Conseil d’Etat a accepté de suspendre momentanément l’introduction de nouvelles mesures d’économie et de rouvrir la discussion. Un groupe de travail paritaire com-posé de représentants du Conseil d’Etat et de la FEDE doit étudier d’autres solutions. Aucune nouvelle mesure ne doit être mise en œuvre d’ici à décembre 2015, date à la-quelle le groupe de travail doit remettre ses conclusions…

La FEDE, partenaire responsable  
La faîtière des associations du personnel de l’Etat veut continuer de jouer son rôle de partenaire responsable, en collaborant activement à la recherche de solutions. Elle mise avant tout sur le partenariat et le dialogue constructif, mais ne s’interdit pas d’utiliser des moyens d’action plus démons-tratifs si la situation le demande…

Communiqué de presse FEDE du 2 février 2015  
L’engagement des enseignants a porté ses fruits. Le Conseil d’Etat accepte de rouvrir la discussion sur les mesures d’économie dans le secteur de l’enseignement, avec la FEDE et les associations représentant les enseignants. L’objectif est de parvenir à des mesures tenant mieux compte de la situation actuelle et des développements annoncés dans l’école fribourgeoise.

Lire la suite de cette entrée

FEDE – Communiqué de presse du 2 février 2015
Mesures en vue de maîtriser la croissance du nombre de postes dans le domaine de l’enseignement : l’Etat et la FEDE se concertent dans un mandat complémentaire.

Un groupe de travail paritaire va proposer des mesures alternatives pour décembre 2015.
Si l’évolution démographique implique nécessairement l’ouverture de classes supplémentaires et l’engagement d’enseignant-e-s (+62.96 EPT au budget 2015, +74.16 EPT au budget 2014), de nouvelles solutions pour limiter la croissance du nombre de postes dans l’enseignement doivent être trouvées. En effet, malgré des efforts constants, les effectifs continuent à augmenter à un rythme soutenu. L’importance des charges de personnel que représente le domaine de l’enseignement dans le budget de l’Etat justifie le fait que le Conseil d’Etat prenne des mesures pour limiter cette progression.
Lire la suite de cette entrée

2015-02-03-LaLiberte
2015-02-03-Freiburger-Nachrichten
2015-02-03-Radio-Fribourg-extrait
2015-02-02-LaTele

No 54 – La FEDE obtient à l’arraché la promesse d’un palier au 1er janvier 2016

 DSC_0018

Il aura fallu discuter avec une délégation du Grand Conseil, pour obtenir enfin une promesse d’allègement des mesures d’économie. En 2016, le personnel devrait recevoir le palier au 1er janvier et non au 1er juillet. Un succès qui conforte la FEDE dans sa ligne d’action. Pour rester efficace, un seul mot d’ordre: restons unis.

La FEDE n’a pas ménagé ses efforts pour tenter de convaincre le Conseil d’Etat d’alléger les mesures d’économie. Elle a plaidé pour un retour à la normale en 2015, par l’octroi du palier dès janvier. Mais elle n’a pas été suivie.

Lire la suite…

 

No 52 – La grogne de la rentrée

 La FEDE exprime son mécontentement au Conseil d’Etat

 Mesures structurelles d’économieIMG_3471

Ni assouplissement des mesures, ni changement dans la date d’octroi des paliers. Malgré des résultats 2013 meilleurs qu’annoncés, le plan d’économie accepté l’an passé est pourtant encore pleinement appliqué cette année….

Lire la suite …

Mesures structurelles dans le secteur de l’enseignement

Concernant les mesures structurelles d’économie dans le secteur de l’enseignement, nous pouvons affirmer que notre mobilisation a payé…

Lire la suite …

Prévention et protection de la santé: dispositif de lutte contre le harcèlement

La FEDE s’engage aussi dans le domaine de la prévention et de la protection de la santé des employés. Elle tient en particulier à la mise en place d’un dispositif efficace de lutte contre le harcèlement…

Lire la suite …

Refinancement de la caisse de pension Rz_74

A tout cela vient s’ajouter la question du refinancement de la caisse de pension. Lors du sondage effectué l’an passé, plus de 73 % des employés se sont exprimés en faveur du maintien des prestations, assorti d’une augmentation des cotisations.

Lire la suite …

No 53 – Assurance maladie zéro pointé pour le Groupe Mutuel

Rz_MEDIC002

La Fédération des associations du personnel de l’Etat est depuis plusieurs années au bénéfice d’un contrat collectif d’assurance maladie avec le Groupe Mutuel.

Ce contrat collectif a permis jusqu’ici au personnel de l’Etat de bénéficier de réductions de primes de l’ordre de 10 à 20 %. Il avait aussi le mérite de «lisser» les primes de manière à éviter de trop grandes disparités entre les assurés.
Mais tout récemment, le Groupe Mutuel a décidé de dénoncer cette convention. Il a proposé à la FEDE un nouveau contrat à signer dans un délai extrêmement bref (une semaine pour prendre connaissance des nouvelles conditions, à prendre ou à laisser!)

Lire la suite …

 

No 51 – Un peu de respect pour le personnel !

La FEDE n’apprécie pas le mode de coHopitalmmunication du Conseil d’administration de l’hôpital fribourgeois (HFR). Elle le lui a fait savoir dans un récent courrier, précisant qu’elle n’entend pas se laisser écarter des discussions et qu’elle s’opposera énergiquement à toute tentative visant à fragiliser le statut du personnel hospitalier.

La FEDE a fait savoir aux responsables du HFR qu’elle combattrait avec la plus grande fermeté toute velléité du Conseil d’Administration de sortir le personnel de la LPers. Elle réfute l’argument selon lequel les salaires versés au HFR seraient trop élevés. L’Etat de Fribourg dispose d’un système d’évaluation des fonctions (EVALFRI), permettant de classer les professions en fonction des exigences, compétences requises, responsabilités, etc. Or il ressort clairement de cette évaluation, que le personnel des hôpitaux bénéficie d’une rémunération équitable et adaptée aux conditions.

Lire la suite …

Navigation