FEDE
Fédération des Associations du Personnel du Service public du Canton de Fribourg

Personnel soignant

Stratégie hospitalière HFR 2030 plan à 4 ans

Encore passablement de flou et beaucoup de questions pour le personnel !

Ce matin, les partenaires sociaux ont été invités pour une présentation du plan de mise en place de la stratégie de l’HFR pour les quatre prochaines années. Le communiqué de presse mentionne des missions claires dans les régions, le flou règne en revanche sur les manières d’y parvenir.

La Fédération des associations du personnel des services publics du Canton de Fribourg, l’Association suisse des infirmiers et infirmières et l’Association suisse des médecins assistants et chefs de cliniques, présents à cette séance, comprennent la nécessité de revoir le fonctionnement et l’organisation du réseau HFR. La Direction générale et le Conseil d’administration appellent de leurs vœux un changement de culture sur la base d’une réflexion globale pour tout le réseau.

Du côté des partenaires sociaux, nous demandons également un changement de culture. Le personnel et ses représentants doivent être associés et pouvoir collaborer étroitement aux processus de changements. Trop fréquemment encore, ces derniers sont simplement informés des décisions prises, donc très tard dans le processus, ce qui ne leur permet de n’avoir qu’une influence restreinte sur les décisions.

Pour le moment, les documents présentent les principes avec encore beaucoup de flou quant à la mise en place de ces nouvelles mesures d’organisation. L’HFR doit faire mieux dans beaucoup de domaines.

  • La communication tout d’abord : il ne suffit pas de 50 minutes pour présenter des changements qui vont impacter 3400 collaborateurs du réseau ! À peine le temps de poser deux questions, et les personnes suivantes pénètrent dans la salle pour avoir droit à leur petit temps d’informations !
  • La participation des partenaires : ceux-ci doivent être intégrés dans les groupes de travail et les décisions doivent être prises après une phase de négociation.

C’est donc un vrai changement de culture qui s’impose. Cette étape de négociations avant décision doit être institutionnalisée et pratiquée à tous les échelons du HFR.

Les changements prévus sont profonds. On réorganise les sites, centralise les prises en charge de patients, réorganise les équipes. Comment ? « On verra », nous répond-on. Les transitions s’avèrent la plupart du temps très difficile à négocier. La collaboration et l’implication des partenaires s’avéreront centrales pour réussir ces mutations. L’HFR ne peut se permettre de prendre des risques pour la sécurité des patients et pour la santé de ses collaborateurs.

Il devra assurer que ces deux conditions sont respectées. On pense par exemple à la sécurité des patients les plus éloignés du site de soins aigus. Seront-ils vraiment traités aussi bien que ceux qui résident à proximité ? Les ambulances le permettent-

elles aujourd’hui déjà ? On ne peut pas se permettre de mettre en place les changements, sans que les moyens nécessaires pour assurer la sécurité soient déjà en place. C’est dans cet ordre que doivent se passer les choses ! Nous ne tolérerons aucun risque supplémentaire pour la population dans cette réorganisation.

La FEDE et ses organisations membres veulent maintenir un hôpital public de qualité au service de la population. Elle s’engagera avec energie pour que le personnel reste au bénéfice de conditions de travail dignes. Toute privatisation supplémentaire sera combattue.

C’est un beau principe que de se considérer comme un réseau de coopération. Il s’agira de mettre en application cette fameuse coopération.
« L’autodétermination entrepreneuriale » pour reprendre une expression du document de présentation ne devra en aucun cas se traduire par des péjorations et des pressions supplémentaires pour le personnel, trop souvent à la limite de ses possibilités. La FEDE et ses partenaires y veilleront, notamment dans les propositions d’adaptation de la loi sur le personnel que va transmettre l’HFR.

___________________________________________________________________

Contact : Bernard Fragnière, Président de la FEDE, 079 707 18 39

Actualités du 30 mars 2020

Le badge est disponible dans la boite aux lettres, à l’entrée du Boulevard de Pérolles 8, à Fribourg ou vous pouvez passer commande à secretariat@fede.ch.
L’ASI va en assurer la distribution auprès des soignant-e-s.

Le HFR externalise la buanderie sans consulter qui que ce soit

Communiqué de presse 23 février 2017  
C’est devenu une habitude: l’hôpital se moque encore une fois du partenariat social. Le Conseil d’administration a décidé d’externaliser la buanderie des sites de Fribourg et de Tavel en arguant qu’il lui était impossible de financer les 18,8 millions nécessaires à l’assainissement des installations. Nous voulons les éléments pour envisager d’autres scénarios… Lire la suite

CP du HFR du 23.02.2017 Consultation sur l’externalisation des buanderies de l’HFR
La Liberté du 24.02.2017 L’hôpital externalise ses buanderies
Freiburger Nachrichten du 24.02.2017 Das Freiburger Spital schliesst die Wäschereien
LaTélé du 23.02.2017 L’HFR veut privatiser ses buanderies de Fribourg et Tavel

N° 59 – Pour l’instant, le Conseil d’Etat n’a jamais envisagé une sortie de la Lpers pour le personnel des soins.

Photo: © Aldo Ellena
Photo: © Aldo Ellena

Le vendredi 5 février, une septantaine de personnes a assisté au débat sur l’hôpital public organisé par la FEDE à la Haute école de santé de Fribourg. Représentants de l’Hôpital fribourgeois, du canton et des assureurs ont pu montrer que la situation n’était pas au beau fixe pour l’avenir de l’Hôpital fribourgeois, de ses collaboratrices et de ses collaborateurs. Sous pression avec le nouveau système de financement hospitalier, les hôpitaux doivent stabiliser voire diminuer leurs coûts. Parallèlement, la demande des Suisses en matière de santé ne cesse d’augmenter. Conséquence: un transfert de charges vers les cantons qui doivent soutenir leurs hôpitaux, alors même qu’ils sont appelés à faire des économies dans tous les secteurs. Au terme du débat du 5 février, on ne voit pas poindre de solution miracle. Sachant que les frais de personnel représentent 70 à 80% des coûts d’un établissement hospitalier, c’est au-jourd’hui le personnel des hôpitaux que l’on cible pour payer le coût de la transition. Il y a donc peu de raisons de se réjouir même si on mentionnera que le Canton n’est pas disposé à sortir le personnel de la LPers et que chacun veut défendre la qualité des soins.

Photo: © Aldo Ellena
Photos: © Aldo Ellena

Lire la suite …


Présentation de Mme Susanna Weyermann-Etter, directrice HEdS.FR
„L’évolution des soins, quels changements pour le personnel et la formation“

Présentation de M. Bernhard Wegmüller, Directeur, H+ Les Hôpitaux de Suisse
« Les Hôpitaux suisses face au nouveau financement »


FEDE – Communiqué de presse

2016-02-06- FN – Was es braucht, ist Effizienz


www.facebook.com/hopitalpublic/

La FEDE vous invite à un débat sur le thème : « Mon Hôpital public »

Vendredi 5 février 2016,
de 14h00 à 17h00
Route de la Fonderie 6 à Fribourg
Haute Ecole de Santé Fribourg – Salle « Villars »

Programme :
Message de bienvenue
14h00 M. Bernard Fragnière, Président de la FEDE
Présentation du système santé suisse
14h15 M. Bernhard Wegmüller, Directeur H+ Les Hôpitaux de Suisse

Le système de santé en Suisse et les enjeux pour les hôpitaux publics
14h45 Mme Susanna Weyermann, Directrice de l’HEdS-FR

L’évolution des soins, quels changements pour le personnel
15h15 Pause

15h30 Table ronde et débats :

Quel avenir pour les hôpitaux publics et le personnel ?
Apéritif

Participants à la « Table ronde »
Mme Anne-Claude Demierre, Conseillère d’Etat
M. Pierre Aeby, Vice-président Conseil administration HFR
M. Georges Godel, Conseiller d’Etat
M. Yves Seydoux, Groupe Mutuel
M. Jean-François Steiert, Conseiller national
M. Pierre Théraulaz, Ancien président ASI

Animation
M. Serge Gumy, Rédacteur en chef du Journal La Liberté

Ce débat se déroulera en traduction simultanée et sera suivi d’un apéritif

Invitation – lien PDF

https://www.facebook.com/hopitalpublic/

2016-02-06 – FN – Was es braucht, ist Effizien

N° 57 – Modification de la stratégie hospitalière: la participation du personnel sera déterminante

Communiqué de presse 5 novembre 2015
FEDE Info N° 57

La FEDE a été informée ce matin de l’adaptation de la stratégie hospitalière élaborée en 2013. Les investissements prévus à hauteur de 524 millions dans le Masterplan de 2013 seront réduits à 420 millions de francs.
La nouvelle stratégie misera, pour les soins aigus, sur une exploitation optimale des sites existants plutôt sur une centralisation totale sur le site de Bertigny à Fribourg.

Lire la suite …


Presse :

2015-11-05 HFR – Déploiement de la stratégie HFR 2013-2022 : premiers jalons
2015-11-06 LaLiberte -Plus proche des patients avec moins de moyens
2015-11-06 FN – Die Chirurgie am Spital Tafers bleibt über 2022 hinaus erhalten

Résolution du comité de la FEDE au Conseil d’Etat Adoptée par les associations membres

Capture2LaTEle

Forte de 25 associations et de 4650 membres, la FEDE défend les intérêts du personnel de l’Etat de Fribourg. A ce titre, elle prend toutes les initiatives qu’elle juge opportunes pour :

• Assurer un service public fort
• Assurer un niveau de prestation de qualité au service de la population fribourgeoise
• Assurer des conditions de travail adéquates pour le personnel, lui permettant de remplir sa tâche avec efficacité.

Le Conseil d’administration de l’Hôpital fribourgeois privatise la crèche sans associer le personnel

FEDE – COMMUNIQUE DE PRESSE 28 mai 2015  Rz_89b

Hier soir, le personnel de la crèche de l’HFR Fribourg – Hôpital cantonal a pris connaissance de la décision d’adjuger l’exploitation de la crèche à l’entreprise «pop e poppa». Si aucun recours n’est dé-posé par les concurrents, la décision entrera en force – c’est bien le mot – au 1er janvier 2016.
La FEDE regrette cette décision aux conséquences plus que douloureuses. Elle reste convaincue qu’en associant plus tôt le personnel et ses représentants, d’autres solutions moins dommageables auraient pu être trouvées. Nous espérons que le Conseil d’administration a compris la leçon. Mais le plus grave, c’est qu’aucune exigence concernant les salaires et les minimas à respecter par les entreprises sou-missionnaires n’a été intégrée dans l’appel d’offres.

Lire la suite …

Nous envoyons à notre tour un message très clair :
nous ne laisserons pas le Conseil d’administration agir à sa guise en piétinant le partenariat social et les collaborateurs qui se sont impliqués tout au long de leur carrière pour leur entreprise. …
 

Les finances de l’Etat retrouvent leur équilibre et le personnel doit patienter jusqu’à quand?

COMMUNIQUE DE PRESSE 30 mars 2015 Mn_BUREAU59

C’est en grande partie grâce aux sacrifices du personnel que l’Etat a pu équilibrer ses comptes. Aujourd’hui les agents de la fonction publique attendent un geste substantiel de la part de leur employeur. ……

Gel des postes contre démographie galopante

Les employés de la fonction publique ont largement contribué de leur côté à l’assainissement des comptes de l’Etat, puisque tous les services ont dû raboter pour parvenir à boucler les derniers budgets. …

Pénibilité du travail insuffisamment reconnue

Pour toutes ces raisons, la FEDE estime qu’il est temps pour l’Etat de faire un geste en direction du personnel.

Lire la suite …

Navigation